Loading...
  1. Accueil
  2.  > 
  3. Blog
  4.  > 
  5. Métiers et débouchés
  6.  > 
  7. Témoignage du fondateur de Just My Coach sur le métier de coach sportif

Témoignage du fondateur de Just My Coach sur le métier de coach sportif

Just My Coach, coach sportif à Montpellier
Sommaire de cet article :

Ce mois-ci, nous vous proposons de découvrir le témoignage d’Antoine Milhorne, fondateur de la société Just My Coach, agence de coaching sportif à Montpellier spécialisée dans les cours à domicile, en extérieur ou à distance pour les particuliers et les entreprises. Vous avez l’intention de devenir coach sportif mais vous avez besoin de réponses à vos questions ? Cette interview est faite pour vous !

Bonjour Antoine, peux-tu nous présenter ton parcours et ce qui t’a amené à devenir coach sportif ?

J’ai toujours fait du sport depuis tout jeune. J’ai pratiqué le football jusqu’à 16 ans, ensuite j’ai fait de l’athlétisme et de la natation de 16 à 18 ans, puis de la boxe de 18 à 23 ans. Parallèlement à la boxe, j’ai démarré la musculation et l’haltérophilie jusqu’à aujourd’hui.

D’un point de vue professionnel, j’ai intégré les pompiers de Paris à 19 ans puis j’ai continué de travailler dans le secteur médical jusqu’à mes 22 ans. J’ai ensuite repris mes études et ai passé un BTS AG PME-PMI de 22 à 24 ans. J’ai travaillé 1 an dans les assurances en tant qu’assistant commercial avant de passer mon diplôme de coach sportif à 25 ans. Aujourd’hui, je suis coach sportif à Montpellier et j’ai créé une société de coaching sportif pour les particuliers et les entreprises.

Peux-tu nous donner ta définition personnelle du coaching sportif ?

L’objectif du coach sportif est de transformer une ambition en résultat. C’est de prendre le(s) chemin(s) nécessaire(s) pour amener son élève d’un point à un autre, en s’adaptant à son niveau, sa personnalité et ses contraintes physiques et médicales.

Quelles sont les qualités requises pour devenir coach sportif ?

Il n’y a pas vraiment de qualités précises. Le plus important est d’avoir une expérience sportive et/ou humaine significative. Il ne s’agit pas de vouloir devenir coach sportif simplement parce qu’on aime faire de la musculation ou du fitness. Le métier de coach sportif est avant tout un métier humain, où le relationnel prime. Je dirais donc que si vous êtes avant tout quelqu’un d’altruiste et de passionné, avec un profil sportif, vous avez les clés pour devenir un bon coach sportif.

Existe t-il différents profils, différentes approches du métier de coach sportif ? Comment fait-on pour entraîner à la fois des amateurs, des personnes qui découvrent le sport à côté d’autres tels que des athlètes professionnels ?

Aujourd’hui, le marché du fitness, et donc le métier de coach sportif, est en pleine (r)évolution. Un coach sportif peut porter différentes casquettes dont les plus en vogue sont : coach de CrossFit, coach de cours collectifs et plateau musculation, coach en studio de coaching, personal trainer indépendant en club, coach sportif à domicile, coach sportif en entreprise, et coach sportif à distance.

En général, le coach sportif entraîne à 99% des amateurs. Le coaching d’athlètes professionnels est réservé aux préparateurs physiques qui ont un diplôme spécifique. Mais il n’y a pas de diplôme requis pour entraîner un athlète. C’est plutôt une question d’opportunité et de réseau.

Pratique-t-on différemment son métier selon qu’on travaille en salle, à distance, à domicile ou en entreprise ? Qu »est-ce qui change ? La démarche méthodologique est-elle la même ?

Effectivement, l’approche est différente car le contexte l’est aussi. En salle, on dispose d’un matériel qu’on ne peut pas avoir pour du coaching à domicile. Du coup, la demande n’est pas la même.

Le coaching à domicile concerne davantage des demandes de perte de poids, de remise en forme, de tonification musculaire et de gym sénior, alors qu’en salle, les objectifs sont davantage d’ordre esthétique que centrés sur la santé. Le coaching en entreprise va dépendre des ressources de l’entreprise, mais je dirais que c’est à mi-chemin entre du coaching à domicile et du coaching en salle, selon que l’entreprise dispose d’un espace adéquat, voire d’une salle de sport, de matériel, si cela se fait en extérieur, etc. C’est une question d’adaptation aux contraintes environnementales. Le coaching à distance est vraiment à part. Cela fait essentiellement appel à de la méthodologie d’entraînement, de la programmation, de la motivation, des conseils et à du questions-réponses.

Le sport n’étant que le complément d’une alimentation saine et équilibrée, faut-il être expert en nutrition pour être coach sportif ?

Alors là je ne suis pas d’accord. Je ne sais pas d’où sort ce 70% alimentation et 30% sport, mais probablement pas de personnes sérieuses et crédibles !
Cela fait très peu de temps que l’alimentation prend autant de place, que cela soit dans le monde de la santé ou du sport. Et c’est essentiellement parce que la qualité des aliments bruts est moindre qu’avant, et que les aliments transformés et industriels ont pris une place trop importante dans nos assiettes. Le sport c’est la base, la nutrition optimise les résultats. Cependant, il est clair, qu’avec le nombre de coachs sportifs sur le marché, et l’appétence du public fitness pour la nutrition, avoir une qualification type diététicien ou alors de grandes compétences dans ce domaine est un atout de taille !

Aujourd’hui, tu as une agence de coaching sportif. Quelles sont les particularités de ton agence par rapport à une autre ?

La particularité est que nous proposons les 3 grands axes du coaching sportif : du coaching personnel (à domicile, en salle, en extérieur), du coaching en entreprise, et du coaching à distance. On a une offre qui est plus complète que les agences de coaching standard.

On dit souvent que les cordonniers sont les plus mal chaussés… Pourtant, j’imagine que pour être coach sportif, mieux vaut s’appliquer à soi-même les principes qu’on enseigne aux autres non ?

Beaucoup de coachs sportifs sont en dés-entraînement. Soit parce qu’ils ne trouvent plus le temps à travers leurs nombreux coaching, soit parce qu’ils s’en contentent. Ce qui est sûr, c’est qu’un coach se doit être un modèle pour les autres, et se doit d’appliquer à lui-même ce qu’il prodigue aux autres. Au risque de perdre toute légitimité aux yeux des clients. Et c’est bien là le nerf de la guerre pour un coach : la confiance, la crédibilité que l’on dégage par notre condition physique.

Comment fais-tu pour rester à la page et prodiguer les meilleurs conseils à tes clients ? Continues-tu de suivre des formations ?

Je continue de pratiquer seul, mais aussi avec des personnes qui ne sont pas coachs et qui peuvent être bien plus compétents que moi dans certains créneaux. J’expérimente, j’essaie de nouvelles choses et j’apprends ainsi. Je lis et relis beaucoup également. Je tiens un blog qui me permet également d’apprendre de nouvelles choses et de me maintenir à jour, à travers les recherches. Bref, j’essaie d’être le plus curieux possible tout en étant passionné par mon métier et ce qui le compose. J’envisage de passer le diplôme de naturopathe et de professeur de Yoga. Ce sont deux univers qui me passionnent et qui connaissent un succès grandissant.

Un conseil à donner à ceux qui souhaitent se lancer dans une formation pour devenir coach ?

Il faut réellement avoir un projet professionnel. Posez-vous la question : « Qu’est-ce que je veux faire du métier de coach ? Qu’est-ce qui me passionne et en même temps quel est l’état du marché dans lequel j’évoluerai ? ». Analysez les marchés du fitness, de la santé, du bien-être et du sport, pour vous donner une bonne visibilité des opportunités. Que cela soit en termes d’offres d’emploi ou de création d’activité.

Un conseil à donner à ceux qui débutent le sport ?

On commence toujours par débuter, puis on s’améliore au fur et à mesure. Le plus important c’est la constance. Et pour être constant, il faut cultiver sa discipline et sa motivation. La clé du progrès est là.

Un conseil à donner à ceux qui hésitent à faire appel à un coach sportif ?

Le coach sportif est un professeur, un conseiller, un organisateur et un facilitateur.
C’est lui qui va planifier le programme et chacune des séances, en choisissant des exercices et des méthodes d’entraînement adaptés à l’objectif et au profil du pratiquant. C’est lui qui va corriger et optimiser l’exécution des mouvements et les cycles de progression, mais aussi donner tout un tas de conseils sur l’alimentation, la récupération, l’échauffement, et l’hygiène de vie en général. Faire appel à un coach sportif, c’est vous permettre de gagner du temps, sans laisser de chance au hasard, de progresser sans se blesser, et d’apprendre intelligemment des bases de l’entraînement.

Aucun vote pour le moment
Please wait...

Commentaire(0)

Laisser un commentaire